Étudiants en train d’étudier la Bible lors du Congrès d’évangélisation au Rwanda en 2014.

Africa Study Bible: la parole de Dieu à travers le regard africain

En quoi le regard africain donne-t-il de nouvelles perspectives de la lecture de la Bible ? Avec un exemple à l’appui.

Pensez au texte du Sermon sur la Montagne, où Jésus prêche, « Vous êtes la lumière du monde et le sel de la terre. » [1] Et bien, moi (John Jusu) j’ai parlé à un théologien de la région d’Afrique australe. Et il a expliqué que les commentaires occidentaux à ce sujet ne faisaient pas sens pour lui. Ces commentaires expliquent que le sel conserve et relève le goût. Il m’a cependant dit que pour lui, la lumière donne la direction et montre notre chemin, et donc le sel devrait suivre cette métaphore et également donner la direction. Je lui ai demandé de s’expliquer. Et il m’a donc raconté une histoire : « Dans mon village, lorsqu’il y a une sécheresse, les singes savent où se trouve l’eau. Mais ils ne conduisent pas les humains vers l’eau. Donc, les gens piègent un singe et l’attachent. Puis, ils lui donnent du sel. Après un jour ou deux, le singe a très soif. A ce moment-là, les humains lâchent le singe. Puis le singe se moque de savoir si des êtres humains le suivent ou pas ; il ira directement à la source d’eau pour étancher sa soif ». Voici la leçon : si ton christianisme ne donne pas soif d’eau vive aux gens, alors il ne vaut rien.

Comment est née la Africa Study Bible ?

En 2005, après dix ans de travail en Afrique, notre leadership à Oasis International était convaincu qu’il y avait un grand besoin de Bibles qui correspondent au contexte africain, en amenant la puissance des Écritures au continent d’une manière qui soit fraîche et pertinente culturellement. Au cours des années qui ont suivi, nous avons exploré un certain nombre d’options avec des grandes maisons d’édition bibliques. Finalement, notre conseil d’administration a décidé d’entreprendre un projet clé de Bible d’étude qui allait finalement s’appeler la Africa Study Bible (Bible d’étude africaine). En 2011, des leaders de l’Afrique anglophone, francophone et lusophone de tout le continent, se sont réunis à Accra au Ghana pour former la vision finale. Ils ont formulé le contenu et ses caractéristiques ainsi que l’accent mis sur le discipulat et l’application. Sous la direction de Dr John Jusu et notre comité éditorial, une avant-première dans la forme de l’Évangile de Jean a été créée en 2012.

Pour les deux années qui ont suivi, une petite équipe s’est concentrée sur la formation de l’équipe de rédaction. Et en 2014, alors que la rédaction a commencé à affluer, l’équipe de traduction, de révision et d’édition a grandi et a finalement dépassé le nombre de trente, la plupart des gens étant à temps partiel. Notre équipe de rédaction pour finir a inclus plus de 350 personnes de cinquante pays. Nous sommes sur le point de publier la Bible en anglais début 2017. Elle comprendra une application de la Bible complète, l’Évangile de Jean étant déjà disponible sur iOS et Android.

Qu’est-ce qui a motivé le développement d’une Bible d’étude pour l’Afrique ?

Plus de quatre cent millions de chrétiens protestants en Afrique n’ont pas de Bible écrite qui réponde aux besoins de leur propre culture. Découragés par le manque de voix africaine dans les commentaires bibliques et dans les Bibles d’étude, de nombreux responsables africains ont affirmé que les temps sont mûrs pour que les Africains amènent leurs propres réflexions et compréhension de la Bible à leur continent et au monde.

Les gens ne grandissent pas parce qu’ils ne sont pas en mesure de venir directement à la fontaine et de boire. La Bible ressemble à quelque chose qu’ils ne peuvent comprendre parce qu’elle leur est expliquée dans une langue et un contexte qui ne correspondent pas à leur quotidien. C’est pourquoi la Africa Study Bible s’avère si nécessaire. Cette Bible sera la première Bible d’étude qui présente des pasteurs et des chercheurs africains écrivant pour l’expérience africaine. Des proverbes africains, des récits, l’histoire et leur compréhension sont inclus dans les notes pour enseigner aux gens comment mettre en pratique la Bible dans leur propre contexte, plutôt que de prendre la manière dont un livre occidental ou un enseignant occidental applique la Bible à leur contexte. Par exemple, la Africa Study Bible enseignera un prédicateur de village à partager sa sagesse de manière à ce que cela rejoigne l’expérience quotidienne de ses auditeurs. Répondre aux besoins de communiquer la vérité de Dieu d’une manière plus efficace et pertinente à leur culture, était dans l’esprit des éditeurs dès le départ.

Puisque l’Afrique est un continent si grand et varié, qu’est-ce qui définit une manière africaine de lire la Bible ?

L’Afrique est un continent plutôt varié mais il y a des similitudes, des enjeux communs et un tronc culturel commun qui font que les Africains sont véritablement africains. Nos processus de socialisation sont souvent semblables et l’éthique globale de nos valeurs communautaires unique. La lecture de la Bible en tant qu’histoire et la responsabilité traditionnelle de transmettre notre sagesse, dans ce cas notre héritage chrétien, est une idée partagée. La manière dont nous transmettons cet héritage — dans la forme de récits, de proverbes et d’événements de la vraie vie — est un autre fil conducteur à travers l’Afrique. La lecture des grands récits et le fait de les raconter toujours à nouveau, définit notre approche de la lecture de la Bible. Nous pourrions poursuivre sur des problèmes semblables, la crise, le colonialisme et même les crises de santé qui génèrent des besoins et des perspectives communs sur la souffrance. Au milieu de notre diversité, il y a une base commune qui fait de nous des membres de notre nation et des membres de l’Afrique. La Africa Study Bible tente de parler avec cette voix.

Une Bible d’étude africaine écrite en arabe, en français, en haoussa ou en yoruba serait-elle très différente de cette Bible d’étude en anglais ?

Environ la moitié des notes de la Africa Study Bible ont été écrites en français, en arabe, en amharique et en portugais puis traduites en anglais. Cette Bible n’est donc pas « écrite » en anglais. Avec des auteurs de plus de 50 pays, vous pouvez dire, à juste titre, que cette Bible d’étude a été écrite en arabe, en français, en haoussa et en yoruba. Le travail de l’éditeur était de prendre cette diversité et de s’assurer qu’il utilisait une langue commune qui pouvait être comprise par tous.

Seriez-vous d’avis que nous lisons toujours la Bible dans un contexte ? Si c’est le cas, serait-il préférable que d’autres Bible d’étude nomment leur contexte, qui est souvent l’Atlantique Nord ?

En général, les mots sont compris dans un contexte car une chose dans un endroit peut signifier quelque chose de très différent dans un autre contexte. Nous devons donc être sensible au contexte. Cela ne s’applique pas qu’à la Bible mais à toutes formes de communication. Vous pouvez mieux comprendre ce que dit une personne si vous comprenez le contexte dans lequel elle s’exprime. Prenons un exemple : dans certaines cultures, lire que Jésus a mangé avec ses disciples parle énormément de l’humilité de Jésus, davantage même que le lavement des pieds des disciples parce que le lavement des pieds n’est pas un événement culturellement compris dans ces contextes. Il est donc toujours bon de comprendre le contexte culturel d’une communication pour être à même d’apprécier ce qui se passe. Ainsi, la Africa Study Bible a pour objectif à la fois de contraster et de comparer les cultures biblique et africaine pour nous aider à mieux comprendre la Bible. Pour d’autres Bibles d’étude, il y a une influence culturelle mais la plupart de ces ressources bibliques cherchent le sens du texte et n’appliquent pas le texte. Le sens d’un mot grec est le même dans le monde entier. Mais la Africa Study Bible se penche sur l’application de la vérité à une culture spécifique et elle est donc différente de la plupart des Bibles d’étude. Ainsi, une Bible d’étude devrait être nommée en fonction de son objectif et non de sa culture. Dans notre cas, l’objectif est d’appliquer la vérité et de la rendre compréhensible pour l’Afrique et pour le monde à travers le regard africain.

Quelle est votre compréhension de l’herméneutique biblique ou de la manière dont nous interprétons et appliquons la Bible ?

La parole de Dieu est divine, elle fait autorité et elle est éternellement vraie. Néanmoins, notre interprétation de cette vérité, notre herméneutique, peut être imparfaite parce que nous sommes des pécheurs sauvés par grâce. Nous devons remarquer que, bien que certaines de ces premières méthodes aient été développées par des Africains, dans les temps modernes les principes et les théories d’herméneutique ont été développés dans un milieu et un contexte culturels qui ne sont pas africains. Nous avons reçu ces traditions qui ont été promues dans les écoles bibliques et cela nous a grandement aidés à comprendre la Bible. Mais l’Afrique est maintenant majeure et nous pouvons commencer à réexaminer ces cadres d’interprétation théorique en vue, à la fois, de croire dans la puissance de la Parole de Dieu et d’être africain. Nous avons besoin d’apprendre de la méthode historico-critique occidentale mais nous devons aussi davantage intégrer notre compréhension des choses comme le récit, les ancêtres et la sagesse. Un exemple notable de cela peut être notre approche de la souffrance. En Occident, ils luttent avec la question « Pourquoi souffrons-nous ? ». En Afrique nous voulons savoir « Comment bien souffrir ? »

Où situerez-vous l’approche de la Africa Study Bible parmi les mouvements d’herméneutique biblique, à savoir la critique féministe, post-coloniale, rhétorique, narrative, structuraliste, post structuraliste, socioscientifique ou canonique de la Bible ?

Devrait-elle rentrer dans l’une de ces catégories ? Chacune d’elle est un fragment ou une perspective de la compréhension de la vérité, un fragment très étroit de cette compréhension ! Cette approche taxonomique de la compréhension de la réalité concerne moins l’intégration et davantage la recherche de la vérité pour votre groupe ou votre intérêt social. Curieusement, les auteurs et les éditeurs de la Africa Study Bible viennent de toutes ces traditions et ces éditeurs ont essayé autant que possible d’intégrer leurs pensées dans un ensemble cohérent, de sorte que l’Afrique entende la voix de Dieu d’une perspective holistique et non d’une catégorie spécifique. C’est particulièrement difficile à réussir mais notre objectif était d’être holistique, en cherchant une « orthodoxie biblique historique ». Nous pourrions dire que nous voulions trouver un tronc commun de l’orthodoxie proclamé par Thomas Oden, par exemple dans ses travaux récents sur l’Afrique et les Pères de l’Église, et dans sa biographie. 2

Quels sont les sujets traités qui ne le sont pas souvent dans les Bibles d’étude ? J’ai remarqué des articles sur les tribus, les ancêtres, la sorcellerie et la divination, le leadership en Afrique, la diaspora africaine, les similitudes entre les mondes culturels de la Bible et de l’Afrique, les missions en tant qu’Africains, les racines africaines du christianisme, l’éthique chrétienne africaine, la polygamie, la lecture et l’application de la Bible dans l’Afrique de nos jours et la manière dont l’Afrique a contribué au christianisme, entre autres.

C’est vrai, les sujets traités dans nos articles et notes d’apprentissage sont ressortis de notre discussion initiale en 2011. En plus de ces sujets, nous avons aussi abordé la question des veuves et des orphelins, de l’esclavage, de la souffrance, de l’argent et des possessions, de la parentalité, du mariage, des sectes, de la terre et du travail, de la politique, de la sorcellerie et des accusations de sorcellerie, etc. Toutes ces questions choisies l’ont été très intentionnellement en raison des besoins spécifiques de l’Église en Afrique. Y a-t-il eu des livres de la Bible qui ont pris vie en les lisant avec une perspective africaine ? Voici un bon exemple : les nations en Afrique ont été divisées par les Européens, pas forcément selon les critères tribales et ethniques traditionnels. En conséquence, les intérêts ethniques différents au sein d’une nation ont provoqué la guerre, la pauvreté et des épreuves terribles. A présent, prenez le livre de Josué et pensez à la vie en tant que douze tribus au sein d’une nation. C’est la réalité que les nations d’Afrique vivent aujourd’hui. Les Africains peuvent aider à transmettre à l’Église ce que Josué veut dire à des nations constituées de tribus qui détiennent chacune des terres tribales traditionnelles.

Moi, John, je n’ai pu trouver un livre qui ne fasse pas de lien direct avec ma vie en tant qu’Africain. Chaque livre de la Bible parle d’une ou de plusieurs questions africaines — cela va de la famille en Genèse à l’espérance du chrétien souffrant dans Apocalypse, Dieu nous a parlé en Afrique. Ce n’est pas le livre, mais la lecture du livre dans notre propre contexte qui crée le lien.

Quel est l’aspect le plus difficile dans la création d’une Bible d’étude africaine ?

La coordination de toutes ces parties mouvantes de la Africa Study Bible a été un processus d’apprentissage. Nos plus de 350 auteurs ont travaillé dans des conditions difficiles, souvent avec un accès limité à une technologie internet bonne et récente. Dans la plupart des cas, ils croulent déjà sous tant de responsabilités en tant que leaders dans leur pays. Ces réalités d’Afrique rendent souvent les tâches simples plus difficiles. Par ailleurs, le travail avec une grande équipe variée a ralenti le processus et a rendu le contrôle qualité plus difficile. La plupart des auteurs n’avaient jamais écrit pour un projet de cette nature, donc un coaching et des révisions importantes s’avéraient souvent nécessaires.

Nous avons sous-estimé les exigences de ce genre d’interaction. Pourtant, en particulier dans les domaines de faiblesse, nous avons vu Dieu pourvoir parfaitement. Lorsque nous sommes faibles, il est fort.

En créant la Africa Study Bible, auriez-vous souhaité que le projet puisse aller plus loin en changeant les normes des Bibles d’étude ?

Si nous savions en 2011 ce que nous faisons maintenant, nous aurions fait certaines choses différemment. Oui ! Cependant dans l’ensemble, l’histoire de la Africa Study Bible est une histoire de Dieu qui rend nos sentiers droits et qui comble nos faiblesses et notre manque de connaissance.

Notre désir est qu’une herméneutique intégrée émerge de la Africa Study Bible. Que cette herméneutique intégrée permette aux gens d’avoir une approche du texte en partant d’un cadre moins partial, sans forcer le texte de rentrer dans notre propre cadre. C’était l’un de mes (à moi, John) plus grands défis — les auteurs forcent des portions des Écritures pour se conformer à leurs propres cadres d’interprétation même quand c’est clairement absent du texte. Donc, à la fois les Occidentaux dans les Bibles d’études occidentales et les Africains, ont besoin d’apprendre à lire la Bible de manière à ce qu’elle influence la culture, mais que notre propre culture ne soit pas le cadre de l’interprétation. Si nous sommes un bon exemple en cela, j’en serai heureux.

Que voudriez-vous voir se passer dans la vie de ceux qui utilisent la Africa Study Bible, en particulier les étudiants ?

Nous espérons voir des disciples de Jésus en Afrique croître pour comprendre véritablement comment mettre en application la Bible dans leur vie quotidienne. Nous espérons aussi que les chrétiens dans le monde comprendront mieux la Bible parce que la sagesse et la perspective africaines les rapprochent de la vérité de Dieu. Les leaders de l’IFES faisaient partie de l’élément central de notre équipe éditoriale. Et ce sont de merveilleux étudiants de la Parole de Dieu.

Donc tout d’abord, un grand merci ! Un proverbe courant en Afrique dit « quand les anciens parlent, les dieux ont parlé ». Nous espérons que les jeunes d’Afrique apprécieront la voix de Dieu dans la sagesse riche des anciens africains. Cette sagesse a été récoltée pour eux et leur a été transmise dans la Bible. Beaucoup ont grandi sans le bénéfice de la sagesse des anciens d’Afrique. Notre espoir est qu’ils soient à leur écoute alors qu’ils partagent leurs expériences de ce que Dieu a fait pour eux à travers les récits et les proverbes. Nous espérons par ailleurs que la Bible provoquera une réflexion chez les étudiants, une réflexion qui les rende fiers d’être africain et qui leur donne le désir de partager leur propre témoignage de croissance dans leur propre histoire en contribuant à l’héritage culturel et spirituel riche d’Afrique. Nous espérons que cela les équipera pour être des étudiants de la parole de Dieu leur vie durant, qui mettent correctement en application la parole de Dieu dans leur contexte unique.

Avez-vous un dernier commentaire ?

La Africa Study Bible est un témoignage à notre grand Dieu. C’était un effort au-delà de nos capacités, bien au-delà de ce que nous avons compris il y a sept ans lorsque nous avons démarré le projet. Donc, Soli Deo Gloria, Dieu l’a accompli. Nous espérons qu’elle sera une offrande de bonne odeur et acceptable à Dieu qui bénit tous ceux qui la lisent.


Répondre :

  • Qu’en pensez-vous ? Vous pouvez surligner certaines phrases de cet article pour y ajouter un commentaire, ou ajoutez votre réponse ci-dessous.
  • Pourquoi ne pas discuter de ce numéro de Parole et Monde en groupe à l’aide des questions de discussion ?

Questions de discussion

Lire la Bible en contexte

Lecture : 

  • Matthieu 5:13-16 
  • John Jusu et Matthew Elliott, « la Africa Study Bible : la parole de Dieu à travers le regard africain » 

John Jusu et Matthew Elliott disent qu’ils ont commencé à travailler sur la Africa Study Bible parce qu’ils étaient découragés par le manque de voix africaines dans les commentaires et les Bibles d’étude. 

  1. Comment entendez-vous le passage de Matthieu dans votre culture ou votre pays ? 
  2. Si quelqu’un de votre groupe est familiarisé avec une culture ou un pays différent, comment le passage de Matthieu serait-il entendu dans ce contexte ? 
  3. Lorsque vous ou l’un de vos responsables utilise un commentaire, une Bible d’étude ou une autre ressource pour étudier la Bible, d’où proviennent ces ressources ? Y a-t-il un manque de ressources écrites par des gens de votre pays ou de votre culture ? 
  4. En quoi des ressources écrites dans votre contexte vous permet de mieux comprendre la Bible ? 
  5. En quoi les ressources écrites dans un contexte différent vous permettent de mieux comprendre la Bible ? 

Écouter la Bible lue à haute voix
Écoute :

  • Choisissez une personne pour lire un passage biblique pendant que les autres écoutent sans regarder une Bible.

À travers une grande partie de l’histoire de l’Église et en bien des endroits du monde aujourd’hui, la Bible est entendue plus souvent qu’elle n’est lue. La lecture publique de la Bible dans l’Église était et est souvent la principale manière dont la Bible est reçue.

1. Comment le fait d’entendre ce passage lu à haute voix change votre façon de le recevoir ?

  • Faites lire le passage à haute voix à nouveau

2. Que remarquez-vous lorsque vous entendez le passage répété ?

Écouter la Bible par le biais de l’audio et des nouveaux médias
Écoute :

  • Écoutez un passage biblique d’un enregistrement audio ou par le moyen d’une autre technologie.

L’écoute de la Bible n’est pas juste une expérience du passé. C’est une écoute qui grandit aujourd’hui par le biais des enregistrements audio et d’autres technologies que certains appellent le retour à l’oralité.

1. Lequel faites-vous le plus souvent : écouter la Bible ou lire la Bible ?

2. Lorsque vous entendez ce passage en audio ou par le biais d’une autre technologie, en quoi cela change-t-il votre manière d’entendre la parole de Dieu ?

  • Écoutez le passage au moins une fois de plus.

3. Que remarquez-vous en écoutant le passage répété ?

Lectures complémentaires

Les travaux sur la lecture de la Bible en contexte comprennent les ouvrages suivants. Les auteurs de ce numéro de Parole et Monde ont suggéré la plupart de ces titres. Les travaux proviennent d’une grande variété de traditions chrétiennes.  

Anglais

AdeyemoTokunbohedAfrica Bible Commentary. Nairobi, Kenya: WordAlive Publishers; Grand Rapids, Mich.: Zondervan, 2006. 

Brueggemann, Walter. “Futures in Old Testament Theology: Dialogic Engagement.” Horizons in Biblical Theology 37, no. 1 (2015): 32–49. 

Coffey, John. Exodus et Liberation: Deliverance Politics from John Calvin to Martin Luther King Jr. New York: Oxford University Press, 2014. 

Davis, Ellen F. Scripture, Culture, et Agriculture: An Agrarian Reading of the Bible. Cambridge: Cambridge University Press, 2009. 

Dykstra, Laurel. Set Them Free: The Other Side of ExodusMaryknoll, NY: Orbis Books, 2002. 

Ekblad, Bob. Reading the Bible with the Damned. Louisville, Ky.: Westminster John Knox Press, 2005. 

Escobar, Samuel. A Time for Mission: The Challenge for Global Christianity. New ed. Nottingham: Inter-Varsity Press, 2011. 

———. “Doing Theology on Christ’s Road.” In Global Theology in Evangelical Perspective: Exploring the Contextual Nature of Theology and Mission, edited by Jeffrey P Greenman et Gene L Green. Downers Grove, Ill.: IVP Academic, 2012. 

———. The New Global Mission: The Gospel from Everywhere to EveryoneDowners Grove, Ill.: IVP Academic, 2003. 

———. “The Social Impact of the Gospel.” In Is Revolution Change?, edited by Brian Griffiths. London: Inter-Varsity Press, 1972. 

Green, Gene L, Stephen T Pardueet K K Yeo, eds. Jesus without Borders: Christology in the Majority World. Majority World Theology Series 1. Grand Rapids: Eerdmans; Carlisle: Langham Global Library, 2015. 

———, eds. The Trinity among the Nations: The Doctrine of God in the Majority World. Majority World Theology Series 2. Grand Rapids, Mich.: Eerdmans; Carlisle, Cumbria: Langham Global Library, 2015. 

Greenman, Jeffrey P, et Gene L Green, eds. Global Theology in Evangelical Perspective: Exploring the Contextual Nature of Theology and Mission. Downers Grove, Ill.: IVP Academic, 2012. 

Griffiths, Brian, ed. Is Revolution Change? London: Inter-Varsity Press, 1972. 

Judge, E A. The Social Pattern of the Christian Groups in the First Century: Some Prolegomena to the Study of New Testament Ideas of Social Obligation. London: Tyndale Press, 1960. 

McLean, Bradley H. Biblical Interpretation and Philosophical Hermeneutics. Cambridge: Cambridge University Press, 2012. 

Neville, Robert C, Amos Yong, et Peter Heltzel, eds. Theology in Global Context: Essays in Honour of Robert Cummings Neville. London: T&T Clark, 2004. 

Oden, Thomas C. A Change of Heart: A Personal and Theological Memoir. Downers Grove, Ill.: IVP Academic, 2014. 

———, ed. Ancient Christian Commentary on Scripture. Downers Grove, Ill.: InterVarsity Press, 1998-. 

———. How Africa Shaped the Christian Mind: Rediscovering the African Seedbed of Western Christianity. Downers Grove, Ill.: IVP, 2007. 

Ott, Craig. “Globalization and Contextualization: Reframing the Task of Contextualization in the Twenty-First Century.” Missiology 43, no. 1 (2015): 43–58. 

Padilla, C René. “My Theological Pilgrimage.” Journal of Latin American Theology 2 (2009). 

———. “Revolution and Revelation.” In Is Revolution Change?, edited by Brian Griffiths. London: Inter-Varsity Press, 1972. 

Parratt, John, ed. An Introduction to Third World Theologies. Cambridge: Cambridge University Press, 2004. 

Patte, Daniel, ed. Global Bible Commentary. Nashville: Abingdon Press, 2004. 

Richards, E Randolph, et Brandon J O’Brien. Misreading Scripture with Western Eyes: Removing Cultural Blinders to Better Understand the Bible. Downers Grove, Ill.: IVP Books, 2012. 

Ritzer, George. The McDonaldization of Society. 8th ed. Los Angeles: SAGE, 2015. 

Schmid, Konrad. “What Is the Difference Between Historical and Theological Exegesis?” Translated by Peter Altmann, 2011. 

Selby, Gary S. Martin Luther King and the Rhetoric of Freedom: The Exodus Narrative in America’s Struggle for Civil Rights. Studies in Rhetoric and Religion 5. Waco, Tex.: Baylor University Press, 2008. 

Stott, John. “Culture and the Bible.” InterVarsity Christian Fellowship: International Student Ministry, December 16, 2013. http://ism.intervarsity.org/resource/culture-and-bible. 

Sweeney, Marvin A. Tanak: A Theological and Critical Introduction to the Jewish Bible. Minneapolis: Fortress Press, 2012. 

Tennent, Timothy C. Theology in the Context of World Christianity: How the Global Church Is Influencing the Way We Think about and Discuss Theology. Grand Rapids, Mich.: Zondervan, 2007. 

TiénouTiteet John Jusu, eds. Africa Study Bible. Wheaton, Ill.: Oasis International, 2017. 

Volf, Miroslav. Captive to the Word of God: Engaging the Scriptures for Contemporary Theological Reflection. Grand Rapids, Mich.: Eerdmans, 2010. 

Walzer, Michael. Exodus and Revolution. New York: Basic Books, 1984. 

Warrior, Robert. “Canaanites, Cowboys, and Indians: Deliverance, Conquest, and Liberation Theology Today.” Christianity & Crisis 49, no. 12 (September 11, 1989): 261–65. 

Wintle, Brian C, ed. South Asia Bible Commentary. Grand Rapids, Mich.: Zondervan, 2015. 

Yeo, K K. “Chinese Christologies: Images of Christ and Chinese Cultures.” In The Oxford Handbook of Christology, edited by Francesca Aran Murphy, 393–407. Oxford: Oxford University Press, 2015. 

———. “Culture and Intersubjectivity as Criteria of Negotiating Meanings in Cross-Cultural Interpretations.” In The Meanings We Choose: Hermeneutical Ethics, Indeterminacy and the Conflict of Interpretations, edited by Charles H Cosgrove, 81–100. Journal for the Study of the Old Testament. Supplement Series 411. London: T&T Clark, 2004. 

———. “Introduction: Trinity 101: Kaleidoscopic Views of God in the Majority World.” In The Trinity among the Nations: The Doctrine of God in the Majority World, edited by Gene L Green, Stephen T Pardue, and K K Yeo, 1–17. Majority World Theology Series 2. Grand Rapids, Mich.: Eerdmans; Carlisle, Cumbria: Langham Global Library, 2015. 

———. Musing with Confucius and Paul: Toward a Chinese Christian Theology. Eugene, Ore.: Cascade Books, 2008. 

———. What Has Jerusalem to Do with Beijing? Biblical Interpretation from a Chinese Perspective. Harrisburg, Penn.: Trinity Press International, 1998. 

Français

AdeyemoTokunbohet Solomon Andria, edsCommentaire biblique contemporain. Marne-la-Vallée : Éd. Farel, 2008. 

Angers, Dominique. La méditation biblique à l’ère numérique. Marne-la-Vallée : Farel éd., 2012. 

Berthoud, Pierre, et Paul Wells, edsTexte et historicité: récit biblique et histoire. Cléon-d’Andran: Éd. Excelsis, 2006. 

Blandenier, Patrick. Les pauvres avec nous: la lutte contre la pauvreté selon la Bible et dans lhistoire de lEglise. Valence : Ligue pour la lecture de la Bible, 2006. 

Blocher, Henri. La Bible au microscope. Vol. 2. Vaux-sur-Seine : Édifac, 2010. 

———. La Bible au microscopeexég̀ese et théologie biblique. Vaux-sur-Seine : Editions Édifac, 2006. 

Brisebois, Mireille. Des méthodes pour mieux lire la Bible: lexégèse historico-critique. Montréal : Société catholique de la Bible, 1983. 

Courthial, Pierre, et Paul Wells, edsDieu parle ! Études sur la Bible et son interprétation en hommage à Pierre Courthial. Aix-en-Provence : Éd. Kerygma, 1984. 

Escobar, Samuel. La mission. Marne-la-vallée : Farel, 2006. 

Fee, Gordon D., et Douglas K. Stuart. Un nouveau regard sur la Bible. Deerfield, Fla. : Editions Vida, 1990. 

Hoggarth, Pauline. La graine et le sol: une parole qui libère. Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne) : Farel, 2012. 

Imbert, Yannick. “L’instrumentalisation des Écritures par les idéologies.” La Revue Réformée 268, no. 44 (2013). 

Kuen, Alfred. Comment étudier la BibleMarpent : Éditions BLF, 2001. 

———. Comment interpréter la Bible. Saint-Légier, Suisse : Emmäus, 1991. 

———. Comment lire la BibleVennes sur Lausanne : Ligue pour la lecture de la Bible, 1978. 

Marguerat, Daniel, Yvan Bourquin, Marcel Durrer, et Florence Clerc. Pour lire les récits bibliques: initiation à lanalyse narrative. Paris : Les Éd. du Cerf; Genève : Labor et fides, 2009. 

Nisus, Alain, edL’amour de la sagesse: Hommage à Henri Blocher. Vaux-sur-Seine : Édifac, 2012. 

Padilla, C. René. “L’interprétation de la Parole.” In L’Évangile et le monde urbanisé, 5e édition. Montréal : Direction Chrétienne, 2009. 

Padilla, René, Samuel Escobar, et Hans Ferdinand BürkiÉvangile, culture et idéologies. Lausanne : Presses bibliques universitaires, 1977. 

Romerowski, Sylvain. Les sciences du langage et l’étude de la BibleCharols : Excelsis, 2011. 

Smith, Glenn. “La mission de Dieu et la vocation évolutive de l’Église au Québec.” In L’Évangile et le monde urbanisé, 5e édition. Montréal : Direction Chrétienne, 2009. 

Smith, Sandra, et Glenn Smith. La méthode inductive d’étude biblique. Montréal : Direction Chrétienne, 2014. 

Wiher, Hannes, edBible et mission. Vol. 2. Charols : Excelsis, 2012. 

———, edBible et mission: vers une théologie évangélique de la missionCharols : Excelsis, 2012. 

———, edLa mission de l’Église au XXIe siècle les nouveaux défisCharols : Excelsis, 2010. 

Wright, Christopher Joseph Herbert. La mission de Dieu: fil conducteur du récit bibliqueCharols : Excelsis, 2012. 

Español

Arana Quiroz, Pedro. Progreso, técnica y hombre: algunas reflexiones histórico-bíblicas pronunciadas en diversas universidades latinoamericanas. Barcelona: Ediciones Evangélicas Europeas, 1973. 

———. Providencia y revolución. Lima, Perú: El Estandarte de la Verdad, 1970. 

Atiencia, Jorge, Samuel Escobar, et John StottAsí leo la Biblia: cómo se forman maestros de la Palabra. Barcelona; Buenos Aires: Certeza Unida, 1999. 

Escobar, Samuel. Cómo comprender la misiónBarcelona: Certeza Unida, 2008. 

———. Diálogo entre Cristo y Marx y otros ensayos. Ed. rev. Lima: AGEUP, 1969. 

Escobar, Samuel, C René Padilla, et Edwin Yamauchi¿Quién es Cristo hoy? Buenos Aires: Ediciones Certeza, 1971. 

Padilla, C René. Misión integral: ensayos sobre el Reino de Dios y la iglesia. Barcelona: Ediciones Kairós, 2015. 

Salinas, Daniel. Nuestra fe: Integrando la Palabra en la vida cotidiana. Certeza México, 2013. 

Wright, Christopher J H, et Jonathan LambLa versatilidad de la Biblia. Lima, Perú: Ediciones Puma, 2015. 

Autres langues 

Schmid, Konrad. “Sind die Historisch-Kritischen kritischer gewordenÜberlegungen zu Stellung und Potential der Bibelwissenschaften.” Jahrbuch für biblische Theologie, Schmid 25 (2011): 63–78. 

杨克勤 = K K Yeo. 庄子与雅各隐喻生命遨游天恩 = Zhuangzi and James上海市 = Shanghai: 华东师范大学出版社, 2012. 

Notes de bas de page

[1] Matthieu 5:13-16

21] Thomas C. Oden, How Africa Shaped the Christian Mind: Rediscovering the African Seedbed of Western Christianity (Downers Grove, Ill.: InterVarsity Press, 2007); series ed., Ancient Christian Commentary on Scripture (Downers Grove, Ill.: InterVarsity Press, 2001-); A Change of Heart: A Personal and Theological Memoir (Downers Grove, Ill.: IVP Academic, 2014).

Tous les articles de Parole et Monde