Numéro 2 : Lire la Bible en contexte

Mot du rédacteur

« Chacun de nous les entend parler dans sa propre langue des choses merveilleuses que Dieu a accomplies ! » (Actes 2.11, BDS).

C’est ce que les Juifs de la diaspora se sont exclamés lorsqu’ils ont entendu les apôtres, remplis du Saint-Esprit, parler dans leur propre langue lors de la Pentecôte. C’est également ce que nous espérons que les étudiants à travers le monde diront lorsqu’ils entendront les merveilles de Dieu dans leur propre langue, par le biais de membres des mouvements de l’IFES et à travers la Bible.

La langue est reflétée et exprimée à travers les pratiques, les coutumes, les endroits et la culture. Comment entendons-nous les merveilles de Dieu dans notre propre langue ? Ce numéro de Parole et Monde explore la lecture de la Bible en contexte. Des auteurs de six pays de cinq continents traitent d’un contexte national et culturel.

Le thème de ce numéro coïncide avec la prochaine sortie de la Africa Study Bible (Bible d’étude africaine), qui allie la version New Living Translation et les commentaires d’auteurs de toute l’Afrique. En partenariat avec l’IFES, la sortie de la Africa Study Bible est prévue début 2017 en format livre et en application de Oasis International. Deux des responsables du projet, John Jusu et Matthew Elliot, discutent avec Parole et Monde dans un entretien. Ils parlent de la coordination des plus de 350 auteurs qui nous aideront tous à entendre la parole de Dieu fraîchement, en apprenant de la manière dont les Écritures sont reçues en Afrique.

Les autres contributions explorent la manière de lire la Bible dans d’autres contextes culturels. Samuel Escobar raconte ce à quoi ressemblait la lecture de la Bible dans les débuts de son ministère avec l’IFES en Amérique latine, alors que les idéologies du marxisme et du totalitarisme d’extrême droite avaient court. Charlie Hadjiev traite également du contexte politique, en démontrant la différence que cela fait lorsqu’une personne se tourne vers la Bible pour l’aider à comprendre son rapport à l’autorité.

Myrto Theocharous met l’accent sur l’oppression que les contextes privilégiés d’interprétation ont exercé sur les contextes défavorisés. Elle en appelle à l’égalité et à la réconciliation entre les différentes communautés de lecteurs bibliques. KK Yeo traite de la tâche d’interprétation biblique en tant que lecteur malaisien chinois, une tâche sacrée permise par le Saint-Esprit.

Ce numéro comprend le matériel pour les discussions de groupe ainsi qu’une liste de lectures complémentaires. Rejoignez la conversation sur facebook.com/groups/ifeswordandworld.

Que le Saint-Esprit nous rende capable, nous et d’autres encore, d’entendre les merveilles de Dieu dans notre propre langue.

Robert W Heimburger, Rédacteur

wordandworld@ifesworld.org

Rejoignez la discussion sur la lecture de la Bible en contexte

Parole et Monde vise à faciliter des conversations théologiques sur le monde dans lequel les étudiants vivent. Pendant votre lecture, vous pouvez surligner certaines phrases et laisser des commentaires sur ce que vous lisez. Vous trouverez dans chaque numéro des questions de discussion à utiliser en groupe.

Tous les articles de Parole et Monde