Elisa Cunningham

Bonnes nouvelles pour toute la création

Prendre soin de la création sur les campus universitaires de l’Équateur

Ruth Hicks de Olmedo

Des 283 560 km² de l’Équateur, l’on peut trouver deux espaces uniques de biodiversité et de beauté sans égal : les îles Galapagos et l’Amazonie. Cependant, une grande partie de la flore et de la faune est menacée en raison de l’impact grandissant de la pollution marine[1]d’une part et de la déforestation aggressive [2] d’autre part.

Aux chapitres 1 et 2 de la Genèse, nous voyons la présence de Dieu mettre de l’ordre dans le chaos, en séparant la lumière et l’obscurité et en créant une immense diversité de plantes, d’animaux et d’êtres humains. Au chapitre 1 verset 27, nous lisons : « Dieu créa les hommes de sorte qu’ils soient son image, oui, il les créa de sorte qu’ils soient l’image de Dieu. Il les créa homme et femme ». Et en Genèse 2.15 nous voyons : « L’Eternel Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Eden pour le cultiver et le garder. »

Le fait d’avoir été créés à l’image d’un Dieu tant créatif reflète que nous sommes des êtres faits pour créer. Par ailleurs, on nous a confié la responsabilité de garder et de cultiver la terre. Nous observons qu’il y a deux rôles centraux pour l’être humain : créer avec Dieu et garder avec Dieu TOUT ce qui a été créé, y compris la terre, les animaux et les êtres humains. Selon le récit biblique, nous savons que le péché rompt la relation harmonieuse de l’être humain avec Dieu. Il amène le conflit entre les êtres humains (Genèse 3.12) et il provoque une rupture profonde qui affecte toute la création (Genèse 3.18). Tout au long des Écritures, nous voyons que la réconciliation effectuée par Jésus sur la croix amène non seulement une espérance pour l’être humain en tant qu’individu, mais également une réconciliation au niveau du cosmos (Romains 8.19-24 et Colossiens 1.20). L’évangile nous offre l’espérance au niveau individuel et ainsi pour tout être créé.

Nous savons que l’évangile est une bonne nouvelle pour toute la création mais, comment peut-on aider les étudiants à faire le lien entre un texte biblique si riche comme celui de Genèse et la compréhension de leur appel à garder et créer avec Dieu ? Comment cela doit-il influencer leur vie quotidienne en matière de soin à la création ?

Chaque année, les étudiants et les équipiers du CECE (Comunidad de Estudiantes Cristianos del Ecuador) choisissent un livre de la Bible à étudier ensemble toute l’année. En 2018, Genèse a été choisi. Lorsque l’opportunité de solliciter des fonds auprès de l’IFES a été présenté pour l’évangélisation créative, le projet Genèse est né.

Notre lecture communautaire du texte de la Genèse nous a conduit à réfléchir, à enseigner et à agir sur la problématique du soin à la création dans le contexte universitaire équatorien.

Le Projet Genèse a consisté en trois composantes complémentaires. Premièrement, les groupes universitaires ont utilisé une série d’études bibliques en explorant le thème du soin à la création et l’intendance dans le livre de la Genèse. Deuxièmement, nous avons offert diverses idées et un petit fond pour que les étudiants du groupe mettent en place un projet de service concret de soin à la création sur leur campus universitaire. Troisièmement, nous avons créé un PROXI (un outil d’évangélisation visuelle) sur le thème de l’environnement qui a été utilisé pour dialoguer avec les autres étudiants de l’université.

Lorsque nous avons terminé l’année, nous avons estimé qu’environ 700 étudiants avaient interagi avec le projet Genèse avec l’une ou plusieurs composantes dans les 16 groupes universitaires. C’était merveilleux de voir l’impact dans la vie des étudiants du CECE et leurs dialogues sur la foi et le soin à la création avec leurs amis. Valery, une étudiante en architecture de Guayaquil, nous en fait part :

Les étudiants de la Genèse ont ouvert la possibilité de connaître un aspect du caractère de Dieu que nous ne connaissions pas antérieurement. Nous avons été créés pour vivre en communauté; non seulement dans une relation verticale avec Dieu mais également avec d’autres semblables et avec TOUTE La création.

Quel a été l’impact ? Pour beaucoup d’étudiants, c’était la première fois qu’ils découvraient que la Bible avait beaucoup à dire sur la responsabilité et le privilège qu’a l’être humain de prendre soin de la création, comme une invitation à participer au projet de réconciliation pour toute la création. Il est essentiel que les disciples de Jésus comprennent que l’évangile nous appelle à être des agents de réconciliation pour TOUTE La création.

Le projet de service a été différent dans chaque université et a répondu à des besoins observés sur les campus. Il y a eu des projets de recyclage de vêtements. D’autres projets ont consisté à nettoyer et cultiver un nouveau jardin dans une cour abandonnée d’une faculté, de construction et d’installation de poubelles de recyclage du plastique dans le réfectoire, de ramassage de mégots de cigarettes de la lagune de l’université, et bien d’autres. À travers les projets de service, les étudiants non croyants se sont impliqués et ont participé aux études bibliques.

L’utilisation de PROXI a ouvert un dialogue animé avec de nombreux étudiants. Ces derniers étaient surpris que des chrétiens se préoccupent de la protection de l’environnement. Grâce à l’intérêt suscité par le projet, des conversations ont eu lieu et la possibilité de travailler avec des associations étudiantes et le club écologique de plusieurs campus a pu être envisagé.

À la fin du Projet Genèse, chaque étudiant du CECE a reçu un sac écologique en toile pour ses propres achats à la maison avec l’engagement et la responsabilité d’éduquer leur famille concernant l’importance de réduire l’utilisation du plastique et de mettre en œuvre d’autres idées pour prendre soin de la création dans leur contexte familial.

L’évangile est-elle une bonne nouvelle pour toute la création ? Oui ! Le Projet Genèse a aidé les étudiants qui ont participé au CECE à comprendre que nous sommes invités par Dieu à participer à son projet de réconciliation à tous niveaux, les êtres humains avec Dieu, les uns avec les autres et de promouvoir le soin et la restauration de toute la création.

Questions de discussion 

  1. En prenant en considération votre domaine d’études ou votre profession, réfléchissez à la partie de la création qui a besoin de faire l’expérience de la réconciliation.
  2. En quoi cela doit-il influencer notre engagement envers l’évangile dans nos actions et notre soin à la création ?
  3. Comment ton groupe étudiant ou ton église pourraient-ils répondre aux besoins évidents de soin à la création ?

Courtes vidéos

Documentaires suggérés pour être visualisés et/ou utilisés pour un ciné forum à l’université

Études bibliques

Lectures complémentaires 

Notes de bas de page

  1. “Un monstruo en el paraíso: el plástico amenaza la vida en Galápagos”, El Comercio, 22 mars 2019, https://www.elcomercio.com/tendencias/plastico-contaminacion-especies-galapagos-desechos.html.
  2. Teresa Romero, “La deforestación del Amazonas”, El Orden Mundial, 20 janvier 2019, https://elordenmundial.com/la-deforestacion-amazonica/.

Les citations sont tirées de La Bible Du Semeur Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.® 

P&M 8 : De l’espoir pour la création

Find out more
Tous les articles de Parole et Monde