190924 Con Vanuatu
GNYF Vanuatu

Trouver la joie

Comment l’Évangile porte du fruit parmi les étudiants au Vanuatu

Je n’avais pas besoin de Dieu. J’avais une vie confortable. J’en avais marre de la religion, marre de me sentir jugée pour le fait de ne pas vivre selon les normes auxquelles doivent se conformer les « bons chrétiens ». Ce mode de vie ne m’attirait pas, tout simplement. J’étais bien telle que j’étais. 

Fanga a déménagé de Tonga au Vanuatu en 2017 pour y étudier le droit. Au cours de ses premiers mois sur le campus, une amie l’a invitée à une rencontre de son groupe étudiant chrétien. Voici l’histoire de Fanga. 

Une pure joie 

Je n’avais aucune envie d’y aller. Mais je ne me sentais pas capable de dire non, c’est pourquoi j’ai commencé à fréquenter le groupe avec un certaine réticence. Ce fut pour moi une expérience complètement nouvelle. Je n’avais pas réalisé à quel point ma connaissance de la Bible était superficielle. Pour la première fois, j’ai eu l’opportunité de voir le véritable Jésus, de faire l’expérience de sa présence et j’ai trouvé cela fascinant. 

Nous nous sommes rencontrés chaque mercredi pour étudier la Parole de Dieu. Ces études bibliques hebdomadaires, jointes aux enseignements reçus lors du congrès régional pour le Pacifique Sud (SPARC) m’ont permis de commencer à comprendre ce qu’est la grâce de Dieu. Suivre les règles peut faire en sorte que les autres me perçoivent comme une bonne personne, mais cela ne peut pas changer mon cœur. C’est seulement en comptant sur la grâce de Dieu qui m’était librement offerte que je pouvais être sauvée, grâce à la mort et la résurrection de Jésus. Sans lui ma vie n’avait pas de sens et mon bonheur demeurait éphémère. Mais en lui j’ai trouvé la joie. 

Je me sens désormais poussée à parler aux autres de Jésus-Christ. Tout le monde devrait avoir l’opportunité d’entendre parler de lui et j’aspire à vivre maintenant d’une manière qui rende Jésus et sa Parole facilement accessibles à mon entourage. 

Chercher les étrangers 

Notre université a une population très diversifiée. Nous avons des étudiants originaires de tous les coins du Pacifique Sud venus étudier ici, de même qu’un grand nombre d’étudiants locaux. Notre groupe reflète un mélange merveilleusement hétéroclite de cultures, de langues et d’arrière-plans ecclésiaux différents et il trouve sa véritable identité en Jésus. 

La plupart des étudiants sur le campus ont déjà entendu parler de Jésus et ils sont plus ou moins familiers avec le contenu de la Bible. Mais ils n’ont pas encore compris l’Évangile. Beaucoup d’entre eux, tout comme moi il y a des années, veulent couper tout lien avec la religion parce qu’ils ont été blessés par des Églises locales légalistes dans le passé. Ils ont besoin de connaître le véritable Jésus. C’est la raison pour laquelle toutes nos activités ont pour objectif d’amener les étudiants à découvrir qui est Jésus en étudiant la Bible. C’est là la seule façon de procéder pour changer leur manière de voir les choses. 

Au-delà de notre campus 

Nous voyons des changements s’opérer actuellement sur le campus. Les étudiants ont soif de connaître Jésus. Ils viennent à nos rencontres parce qu’ils désirent plonger leur regard dans la Bible. Il y a une année, un petit groupe d’étude biblique a démarré dans les résidences d’étudiants. Nous animons maintenant trois rencontres par semaine – une en anglais et deux en bislama (un dialecte vanuatu tiré de l’anglais). 

Nous voyons Dieu travailler hors des murs de notre campus également. Notre mouvement national, le GNYF, travaille à établir des groupes étudiants pionniers au sein des universités francophones de Vanuatu, et au niveau régional, un travail pionnier a également vu le jour en Nouvelle-Calédonie. Toutefois, mon cœur demeure attaché à mon pays natal – Tonga. Veuillez prier avec moi pour qu’un travail similaire y soit entrepris au cours des prochaines années. 

Toutes les publications de Conexión