by Matheus Ferrero on Unsplash

Amitié sous le voile

Témoignages d’Europe et d’Eurasie : comment des chrétiens tendent la main à des étudiants musulmans

Camps étudiants en Europe du Nord

« Qui es-tu, Dieu ? Es-tu vraiment là ? Si c’est le cas, conduis-moi vers un lieu où je pourrai trouver des réponses. »

Dieu a entendu la prière hésitante d’Alfred*.

Il ne s’est pas passé beaucoup de temps avant qu’on lui offre l’opportunité inespérée de quitter sa communauté musulmane pour se rendre en Europe du Nord afin d’y poursuivre ses études durant un trimestre. Une fois sur place, quelqu’un lui a parlé d’un camp organisé par des chrétiens pour les étudiants internationaux. Alfred décida de tenter l’expérience. Il était curieux. Il voulait en savoir davantage sur le Dieu que ces chrétiens adoraient. Il voulait vérifier par lui-même ce que la Bible affirmait. Était-ce vrai que le sacrifice de Jésus sur la croix constituait le seul moyen d’être pardonné ?

Au cours des mois qui ont suivi, il a continué à fréquenter ces nouveaux amis chrétiens, leur posant des questions et observant leur manière de vivre. Ils se souciaient de lui. Lorsqu’il s’est blessé à une cheville, ils lui ont rendu visite. Ils ont mangé avec lui, joué à des jeux et discuté de choses et d’autres.

Il y avait un autre camp organisé à la fin du trimestre. Alfred retarda la date de son vol de retour pour pouvoir y assister. Lors de la soirée de clôture du camp, les étudiants présents ont entendu l’histoire du fils prodigue. Alfred savait qu’il aspirait à une telle relation avec Dieu en tant que Père, il désirait connaître la nouvelle vie que Jésus offrait. Cette nuit-là, il pria pour demander pardon à Dieu et il mit sa confiance en Jésus comme son Sauveur.

Puis, le lendemain, il raconta aux autres campeurs comment Dieu avait travaillé dans sa vie au cours des derniers mois. Il a parlé de la transformation que Jésus avait opérée dans son cœur, et de l’espérance, de la joie et de la paix qu’il ressentait maintenant. Il mentionna son nouveau désir d’aimer et de servir Dieu.

Maintenant de retour dans son pays d’origine, Alfred continue de lire la Bible et de prier. Mais il n’a là aucune communauté à laquelle se joindre. Merci de prier pour que Dieu lui accorde sa protection et des vis-à-vis avec qui vivre sa foi et être en communion. Priez pour qu’il ait des occasions et la sagesse de partager la foi nouvelle qui l’anime avec sa famille et ses amis. Ce ne sera pas facile pour lui.


Hospitalité en Europe de l’Est

Je n’ai jamais eu l’intention de m’investir auprès d’étudiants musulmans. Je ne connais pas grand-chose sur l’islam. Cela ne m’intéressait pas d’en apprendre davantage. Mais lorsque j’ai ouvert ma maison pour accueillir un groupe d’étudiants internationaux, j’ai été étonné de constater que la moitié des étudiants qui assistaient à la rencontre chaque semaine étaient musulmans. C’est pourquoi je me suis trouvé impliqué par inadvertance dans ce ministère passionnant et j’apprends au fur et à mesure.

En plus des activités sociales que nous organisons, nous offrons également une étude biblique hebdomadaire en anglais. Bien que ces études bibliques soient ouvertes à tous les étudiants internationaux, ce sont les étudiants musulmans qui les fréquentent régulièrement. Au cours des dernières années, nous avons eu ainsi l’opportunité d’étudier la Bible avec des étudiants musulmans provenant d’Azerbaïdjan, de Géorgie, de la Turquie, du Yémen, de la ‘Mauritanie et du Burkina Faso.

Une chose que j’ai comprise est que servir auprès des étudiants musulmans n’exige pas beaucoup de formation, ni un certain type de personnalité, ni l’organisation de grands événements mobilisateurs. Nous sommes des chrétiens bien ordinaires. Mais nous nous efforçons d’accueillir nos amis musulmans, de leur poser des questions en vue de découvrir quelles sont leurs croyances et convictions. Étant donné que la religion occupe une place importante dans leur vie, il est très facile et naturel de discuter de questions spirituelles avec eux.

Les petits détails font réellement une différence : il faut faire attention de ne pas inclure de porc dans les mets que nous préparons, et attendre le coucher du soleil avant de prendre nos repas ensemble durant le Ramadan. L’hospitalité occupe une place tellement importante dans la culture musulmane. Parfois, ils préparent des repas pour nous également — huit étudiants du Yémen sont venus une fois préparer un repas traditionnel de leur pays exclusivement pour nous !

Je suis si reconnaissant que Dieu ait amené ces étudiants dans ma vie. Je sais que Dieu est à l’œuvre dans la vie de tous les étudiants internationaux dans nos groupes, mais la chose semble plus évidente chez les étudiants musulmans. J’encourage chacun à devenir ami avec un ou deux étudiants musulmans, et voir comment Dieu va vous utiliser pour avoir un impact dans leur vie, et eux dans la vôtre.


Voyage missionnaire en Afrique du Nord

Je visitais l’Afrique du Nord pour la première fois. Je fus totalement captivé à mon arrivée.

La chaleur, le bruit, les odeurs, les couleurs ! C’était si différent de ce que j’avais vécu en Europe. Les gens croisés sur la rue étaient chaleureux et accueillants. Mais j’ai été aussi frappée par la pauvreté de plusieurs. C’était un tel contraste avec la richesse que je trouvais normale chez moi.

Les cinq jours passés là-bas se sont écoulés très rapidement. Nous avons fait la connaissance d’une jeune femme musulmane. Elle avait énormément souffert, ayant été souvent maltraitée par les hommes de son entourage dans sa vie. Nous avons parlé avec elle de l’amour de Dieu pour les gens brisés et perdus. Nous lui avons laissé un exemplaire de l’Évangile de Luc avant notre départ et nous sommes restés en contact, elle et moi, depuis ce temps. Elle m’a invitée à revenir la visiter une fois.

Nous avons également fait la connaissance d’un homme qui avait renoncé à l’islam pour adhérer à la foi chrétienne avec sa femme et ses deux filles. Il avait passé du temps en prison à cause de sa foi. Ses filles avaient été renvoyées de l’école parce qu’elles avaient refusé de porter le foulard islamique et de prendre part au ramadan. Et lorsque sa famille rencontrait d’autres chrétiens, il fallait le faire en secret. C’était incroyable de voir à quel point la foi de cet homme était solide alors qu’il endurait beaucoup de souffrances pour la cause du Christ.

Cela m’a amenée à me poser la question : pourquoi ai-je si peur de partager ma foi avec mes amis chez moi lorsque la seule chose que je risque de perdre est l’image que je projette et non ma vie ?

Maintenant que je suis rentrée, j’ai une nouvelle appréciation du privilège de connaître Jésus et de la liberté dont je jouis de parler de lui à mon entourage ici en Europe.


Forum pour étudiants internationaux en Eurasie

Plus tôt cette année, j’ai voyagé avec un ami dans un pays voisin, en Eurasie, pour aider dans un camp pour étudiants internationaux. Il y avait là plus de soixante participants provenant de 12 pays différents. Plusieurs venaient de pays musulmans fermés où il nous est impossible de nous rendre. On y a présenté des exposés expliquant ce qu’est la foi chrétienne et beaucoup d’autres activités durant la journée — sports, danses nationales, jeux, musique, théâtre !

Nous avons tous deux animé, mon ami et moi, des petits groupes de discussion. Durant ces temps en petits groupes, nous avons discuté de grandes questions telles que : Qui est Dieu ? Qu’est-ce que le péché ? Comment faire pour être sauvé ? J’ai eu la possibilité de partager ce que cela signifie d’être un disciple de Jésus et pourquoi j’ai choisi de le suivre.

Pendant ces échanges en petit groupe, j’avais la conviction que le Saint-Esprit travaillait dans le cœur de ces étudiants musulmans. Certains d’entre eux ont partagé leurs réflexions après :

« Dieu m’a aidé à me trouver moi-même au cours de ce forum. J’ai découvert qui j’étais vraiment. »

« Après ce forum, je commence à être intéressé à nouer une relation avec Dieu. »

« J’ai vraiment hâte de découvrir la vérité après ce forum. »

Merci de prier pour ces étudiants.


Discuter du Coran et de la Bible en France

Pourquoi discuter seulement de la Bible et non aussi du Coran ? L’étudiant turque était furieux et il a dit qu’il ne reviendrait jamais.

C’est ce qui m’a persuadé d’essayer quelque chose de nouveau.

Nous avons maintenant cinq groupes de discussion à travers le pays. Des étudiants chrétiens et musulmans se rassemblent pour discuter de ce qu’ils croient dans un environnement amical et respectueux. Ils se posent mutuellement des questions et découvrent ainsi la foi des uns et des autres. Nous abordons des sujets tels que : Qu’est-ce que la foi ? Qui est Dieu ? Les hommes et les femmes dans la Bible et le Coran, ainsi que la prière.

Les universités françaises accueillent chaque année plus de 70 000 étudiants provenant de pays musulmans tels que le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et le Sénégal. Il y a également de nombreux étudiants français qui sont de confession musulmane. Au cours des trois dernières années, 60 étudiants musulmans ont participé à ces discussions en groupe. Nous louons Dieu pour ces 60 personnes, mais nous sommes très conscients du grand nombre de musulmans à atteindre.

Merci de prier que d’autres groupes puissent être lancés à travers le pays. Priez que les étudiants musulmans qui ont déjà entendu l’Évangile adhèrent à la foi en Jésus.

Ces discussions en groupe sont appelées Groupes ABC (Autour de la Bible et du Coran) Des ressources sont disponibles en français pour les étudiants désireux de lancer un groupe de discussion à : http://croissance.gbu.fr/?cat=74.


Un programme de jumelage aux Pays-Bas

C’était un spectacle familier. Un groupe d’étudiants riant ensemble, tandis qu’ils essayaient de rester debout sur leurs patins en faisant le tour de la patinoire. Ce qui rendait ce groupe unique, toutefois, est que la moitié des participants était composée de chrétiens danois et l’autre, de musulmans du Moyen-Orient.

Notre programme de jumelage, faisant la liaison entre des étudiants internationaux musulmans et des étudiants chrétiens locaux a suscité ainsi plusieurs nouvelles amitiés. Les « nouveaux copains » se rencontrent au moins une fois toutes les deux semaines. Ces rencontres sont plus qu’une opportunité de pratiquer le néerlandais. Il s’agit d’amitiés véritables. Et par ce moyen, les étudiants musulmans ont l’opportunité d’entendre parler du Dieu de la Bible pour la première fois de leur vie.

Il y a eu également des soirées dialogue organisées pour les musulmans et les chrétiens, permettant d’en apprendre davantage sur la confession des uns et des autres. De grandes questions sont abordées :

Que cela signifie-t-il pour vous de prier ?

Dieu peut-il vous pardonner si vous tuez quelqu’un ?

Que pensent les chrétiens néerlandais de nous, les musulmans ?

Plusieurs se sont montrés intéressés à en savoir davantage. Certains se sont montrés ouverts à lire la Bible.

Et avec l’arrivée récente de nombreux réfugiés (incluant des étudiants) en provenance de pays islamiques, les opportunités de rejoindre des musulmans sont abondantes. Priez que nous puissions tirer le meilleur parti de cette opportunité sans précédent de partager l’espérance que nous avons avec ceux qui sont perdus sans elle.

  • Le nom a été changé pour des raisons de sécurité.
All Conexión posts