by João Ferreira on Unsplash

Une percée dans l’Éden de l’Afrique

Un travail pionnier est lancé à Sao Tomé-et-Principe

L’Éden de l’Afrique se trouve près des côtes du Gabon dans les îles tropicales formant la nation de Sao Tomé-et-Principe. Avec ses plages spectaculaires, ses vastes étendues de forêt tropicale, ses formations rocheuses volcaniques impressionnantes et son large éventail de fruits, de vie marine, d’oiseaux et de plantes exotiques, c’est vraiment un paradis tropical.

Dans le monde universitaire, toutefois, c’est une histoire différente. Ces deux petites îles n’ont toujours pas de témoignage étudiant sur le campus.

Un moment crucial

Après une décennie de prière, deux membres du personnel de l’EPSA ont finalement eu l’opportunité de visiter l’endroit l’an dernier. Lawrence et Frederico ont rencontré l’aumônier de l’école secondaire nationale. Il souhaitait depuis longtemps voir s’établir un groupe étudiant chrétien sur le campus universitaire. Il les a accompagnés lors d’une visite de quatre campus et il les a mis en contact avec des pasteurs évangéliques locaux. Ils ont eu ainsi l’opportunité de partager la vision de l’IFES et ils ont été chaleureusement accueillis. Les pasteurs locaux avaient aussi prié pour ce besoin !

Il y a eu d’autres réponses à la prière : deux des pasteurs locaux ayant acquis de l’expérience au sein d’institutions financières locales se sont proposés pour offrir de l’aide en soutien au ministère parmi les diplômés. Lawrence et Frederico ont également rencontré des étudiants locaux qui étaient très enthousiastes de voir démarrer des groupes de prière. Les étudiants utilisent désormais des guides d’étude biblique inductive en portugais et les équipiers de l’EPSA espèrent retourner auprès d’eux bientôt afin d’offrir une formation en leadership à dix étudiants.

Une longue route devant eux

C’est un départ très encouragement et prometteur, mais Lawrence et Frederico savent qu’il y aura des défis à relever dans le futur.

Les deux îles sont à prédominance catholique et la population évangélique y est peu nombreuse. L’Église locale est pauvre financièrement. Lawrence et Frederico n’ont pas encore trouvé un chrétien local prêt à coordonner le travail pionnier à temps plein, et il n’y a aucune garantie que les autorités universitaires vont accorder à ces nouveaux groupes étudiants le droit de se réunir.

Veuillez prier avec nous que ces défis soient surmontés, et que Dieu établisse un mouvement étudiant florissant à Sao Tomé-et-Principe.


Donnez aujourd’hui pour soutenir les initiatives de travail pionnier de l’IFES dans les pays non encore atteints tels que celui-ci:

Je souhaite donner à

Se connecter à votre compte de donateur
$

Travail pionnier

Find out more
Toutes les publications de Conexión