BCSU Bulgaria

Comment Dieu a utilisé notre échec au sein de notre ministère

Lancer un travail pionnier pour les étudiants internationaux en Bulgarie

En mars 2018, j’ai essayé de lancer un groupe d’étudiants internationaux dans la ville bulgare de Varna… mais ce fut un véritable échec.

Le début du projet

BCSU, le mouvement de l’IFES en Bulgarie, avait déjà lancé un groupe d’étudiants internationaux à Sofia, la capitale. Cela marchait si bien que nous voulions étendre le travail à une autre ville. Varna semblait être l’endroit le plus logique car il y avait une grande population étudiante internationale et il n’y avait aucun autre groupe chrétien disponible pour eux.

Mais Varna se trouvait à huit heures en train de Sofia, où moi et la plupart des équipiers du BCSU vivions. Le seul équipier de Varna était déjà engagé avec d’autres responsabilités liées au ministère. Nous avons donc commencé à prier en attendant une opportunité.

De pire en pire

Peu de temps après, un bénévole a proposé de venir passer trois semaines à Varna afin d’aider au lancement du groupe. C’était une réponse à nos prières ! Nous avions également un lieu prêt à nous accueillir, alors je me suis rendu à Varna pour rejoindre le bénévole.

Nous avons commencé en sortant dans les rues afin de distribuer des flyers et nous avons pu parler à des centaines d’étudiants internationaux. Lors de notre première soirée organisée, seulement trois étudiants se sont présentés. Ce fut un mauvais début – mais les soirées suivantes furent encore pires. Un soir, il n’y avait pas d’étudiants du tout ! C’était très décourageant. Nous nous sommes demandé si Dieu avait vraiment voulu que nous commencions un groupe à Varna.

La demande de Sarah

Puis, nous avons reçu un message de Sarah*, une étudiante qui était venue à la première soirée. Elle avait été contente de nous rencontrer et voulait commencer à aller à l’église. Au moins, nous avions atteint une étudiante ! Nous nous sommes alors dit que notre vision de la réussite était différente de celle de Dieu. Son plan était probablement que nous aidions cette étudiante à se convertir.

Sarah a commencé à s’impliquer davantage à l’Église. Elle appréciait ce qu’elle était en train d’apprendre et elle aimait beaucoup l’ambiance. Mais Sarah ne pouvait pas assister aux études bibliques hebdomadaires de l’Église parce qu’elle ne parlait pas bulgare. Elle nous a alors demandé si nous pouvions l’aider. En utilisant les ressources du programme de l’IFES « Défricher de nouveaux territoires », et avec la motivation de Sarah d’inviter ses amis, nous avons décidé d’essayer une fois de plus de commencer quelque chose pour les étudiants internationaux à Varna.

Des résultats inattendus

Et cette fois-ci, en octobre 2018, les étudiants sont venus ! Et ils continuaient à venir. Le groupe a commencé à étudier l’Évangile de Jean à l’aide du matériel L’Enquête. Les étudiants internationaux invitaient régulièrement leurs amis à découvrir qui est Jésus. Le groupe grandissait et se développait d’une manière incroyable.

Aujourd’hui, c’est le plus grand groupe d’étudiants du pays ! Il comprend actuellement des croyants et des personnes en recherche venant des pays d’Asie du Sud, d’Europe et d’Afrique. Sarah est toujours en recherche de savoir ce qu’elle croit. Elle continue d’être très engagée dans le groupe et invite ses amis à tous nos événements.

J’ai ainsi appris que la vision de Dieu pour atteindre les étudiants est tellement plus grande que la mienne et qu’Il peut utiliser ce que l’on pense être un échec pour Sa gloire.

*Le nom a été changé


Ce travail pionnier en Bulgarie est soutenu par l’initiative Défricher de nouveaux territoires de l’IFES.

Ministère parmi les étudiants internationaux

Find out more
Toutes les publications de Conexión