Grande Bretagne: Loin de chez soi pendant une pandémie

Naturellement, lors d’une pandémie mondiale, l’idée de quitter le pays et de voyager à l’étranger peut être source de stress et d’anxiété. Pourtant, des centaines de milliers d’étudiants internationaux arriveront ce mois-ci au Royaume-Uni et en Irlande pour commencer leur année universitaire. 

La baisse prévue de 50% du nombre d’étudiants étrangers qui étudient au Royaume-Uni, en raison de la Covid-19, n’est pas encore visible – l’Écosse aurait vu une augmentation du nombre d’étudiants internationaux ! 

Il est maintenant temps d’être conscient des étudiants internationaux parmi nous. Friends International (FI), un partenaire de l’IFES Europe et de l’UCCF Grande-Bretagne, constate que beaucoup de ces étudiants sont plus inquiets par les études à l’étranger cette année. 

Des étudiants chinois venus à l’Université de Southampton ont partagé leurs sentiments avec le personnel de FI :  

« Les gens me discrimineront-ils à cause de ce que l’on appelle le ‘coronavirus chinois’ ? » Un autre a dit : « J’appréhende le fait de venir seul dans un autre pays ; est-ce que je pourrai communiquer avec les gens alors que je ne suis pas à l’aise en anglais ? »  

Certaines de ces préoccupations sont communes à tous les étudiants qui étudient à l’étranger, mais la Covid-19 apporte une incertitude croissante et les universités doivent apporter des changements importants. – Les besoins du ministère au sein des étudiants internationaux sont particulièrement intenses cette année en raison de l’isolement supplémentaire qu’apportent les conditions de distanciation sociale. A cause de ces conditions, il est particulièrement difficile pour les mouvements de prendre contact avec ces étudiants. 

Un étudiant français à l’Université de Cardiff, nous raconte comment son université évoluait :  

« La date habituelle du début de nos cours a été reportée. La première date d’intégration ne sera pas avant la fin octobre. Ils changeront également la manière d’enseigner : il s’agira principalement d’un enseignement en ligne et en petits groupes. Je dirais que l’expérience universitaire sera certainement différente, mais toutes ces mises en œuvre approfondies visent à assurer la sécurité de chacun. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir. » 

Merci de prier cette semaine : 

  • Pour les étudiants internationaux arrivant dans leurs destinations d’études ce mois-ci – au Royaume-Uni et dans de nombreux autres pays. Priez pour qu’ils gèrent bien les changements et ne soient pas bouleversés. 
  • Que les églises locales et les chrétiens mettent tout en œuvre pour accueillir les nouveaux étudiants et pour prendre contact avec eux même si cela devrait se faire en ligne. 
  • Pour le personnel de FI et les étudiants chrétiens qui partagent leur foi et proposent leur amitié à ces étudiants. Priez pour que les programmes d’accueil, les cours d’anglais et les études bibliques aident à intégrer les étudiants tout en les rapprochant de la foi qui mène au salut. 
All Prayerline Stories