Nigéria: Garder la foi et apprendre à reconnaitre un traumatisme

« C’est beaucoup trop lourd à gérer » Ce sentiment est très répandu au Nigéria. Dans ce pays, le taux de pauvreté est parmi les plus élevés au monde et de nombreux étudiants ont des familles dysfonctionnelles. Pour ces raisons, les problèmes de santé mentale sont fréquents, mais peu de personnes sont capables de les reconnaitre. De nombreux étudiants croient que leurs sentiments d’anxiété ou de dépression sont causés par une force du mal. Ils se sentent souvent coupables lorsque leur dépression et leur anxiété ne disparaissent pas avec la prière, ce qui aggrave le problème. Ils ne sont pas équipés pour réaliser qu’ils sont aux prises avec un traumatisme.  

NIFES Nigéria a décidé de répondre à ce problème en organisant des cours sur la santé mentale pour les étudiants, les responsables et les diplômés. Grâce à ces cours, les participants apprennent à reconnaître ce qu’est une mauvaise santé mentale et quels sont les facteurs qui la causent. Bien que les cours ne dévalorisent pas l’importance de la prière, ils expliquent aux participants que Dieu peut utiliser l’assistance et la thérapie afin d’apporter la guérison. Hankuri Tawus Gaya, le directeur régional qui a organisé ce projet, souligne qu’il est vital que les gens comprennent le lien existant entre la foi et la santé mentale.  

« Si vous faites partie d’une thérapie de santé mentale, cela ne fait pas de vous un mauvais croyant. Bien au contraire, cela affirme plutôt que vous êtes un chrétien qui croit aux moyens que Dieu utilise. Notre foi et notre santé mentale sont liées. D’ailleurs, s’il y a des personnes qui devraient parler sur la santé mentale, ce sont bien les chrétiens. » 

A partir du moment où les étudiants ont pu reconnaître et faire face à leur traumatisme, certains d’entre eux ont pu expérimenter la guérison. Winnifred, une étudiante qui a participé, a dit que le cours l’avait aidée à avoir un regard nouveau sur la santé mentale.  

« Le cours sur la santé mentale a été un vrai moment de transformation pour moi. Il m’a permis de voir les problèmes de la vie avec le regard de Dieu. »  

Cette semaine, prions pour les étudiants, les responsables et les diplômés du NIFES.  

  • Priez pour que les participants de ces cours puissent partager ce qu’ils ont appris avec leurs amis. Priez pour que les futures formations soient utilisées comme des outils pour atteindre les non-croyants.  
  • Priez pour les étudiants, les diplômés et les équipiers du NIFES qui traversent des problèmes financiers et relationnels. Priez pour qu’ils demandent de l’aide lorsque le fardeau est trop lourd. 
  • Priez pour le directeur national du NIFES, M. Rex Onuh, alors qu’il assure le leadership pendant la situation liée à la COVID-19. 
All Prayerline Stories