Avoir soif de vérité

Les étudiants du Ghana parlent de Jésus aux étudiants musulmans

Au cours de l’année écoulée, les étudiants chrétiens de GHAFES Ghana ont fourni des efforts concertés et stratégiques sans précédent en vue d’atteindre les étudiants musulmans sur leurs campus. Soutenus par une bourse Innovation de l’IFES, ils ont organisé différentes activités, incluant des études bibliques d’exploration, des sessions de questions et réponses et des débats publics. Nous avons entendu parler du projet par l’un des leaders du groupe qui nous a fourni quelques informations supplémentaires.

Qu’est-ce qui a motivé les étudiants de votre mouvement à prendre l’initiative de cette campagne auprès des musulmans ?

L’islam constitue la religion dont le taux de croissance est le 2e plus rapide après le christianisme, avec une croissance estimée de 1,6 milliards d’adhérents en 2010, et la possibilité d’atteindre 2,8 milliards en l’an 2050. Toute tentative de répondre à la Grande commission lancée en Matthieu 28.18–20 sans plan stratégique visant à atteindre les musulmans comporte de sérieuses lacunes. L’influx d’étudiants musulmans au niveau international ne cesse de croître actuellement — certains d’entre eux provenant de pays vraiment fermés. Il est triste de constater combien de chrétiens sont devenus des islamophobes. Nous estimons, toutefois, que des conversations intentionnelles au sujet de l’Évangile doivent être entamées avec nos amis musulmans pour qui le Seigneur Jésus est mort ; cela constitue une réelle priorité à nos yeux.

Nous souhaitons également favoriser une meilleure compréhension réciproque et une réelle amitié entre nous. Hans Küng, le théologien suisse, a affirmé : « Aucune paix mondiale n’est possible sans la paix entre les religions ; aucune paix entre les religions n’est possible sans un dialogue entre les religions ; et aucun dialogue n’est possible entre les religions sans une connaissance suffisante de l’autre chez l’un et l’autre. » L’université est le lieu par excellence où un sain dialogue peut et devrait être entamé et nous voulons faire la promotion de cela.

Quelles différentes approches sont utilisées actuellement pour atteindre les étudiants musulmans ?

L’évangélisation sur le campus se fait selon plusieurs volets. En tout premier lieu, il y a la formation. Il nous faut en apprendre davantage sur l’islam et découvrir comment engager des conversations au sujet de l’Évangile avec nos amis musulmans. Nous devons savoir comment répondre à leurs questions. Nous procédons également à des recherches pour découvrir quelles sont les questions que les musulmans se posent au sujet du christianisme et de Jésus.

En matière d’approches spécifiques, il y a une variété d’options : l’évangélisation un-à-un, les groupes d’étude biblique de découverte, la distribution de tracts d’évangélisation et l’utilisation de différents logiciels ou plateformes ; il y a aussi l’organisation de débats, de conférences radio et d’événements de questions et réponses. Nous nous efforçons aussi de fournir aux étudiants musulmans qui viennent à la foi en Jésus le soutien dont ils ont besoin.

Pourquoi est-ce si important d’offrir un tel soutien aux étudiants musulmans qui adhérent à la foi chrétienne ?

Les musulmans qui se convertissent au christianisme font face à de nombreux défis. Certains d’entre eux seront rejetés par leur communauté, leurs amis et les membres de leur famille. Nous avons fait la connaissance d’un nouveau croyant d’arrière-plan musulman récemment et nous le rencontrons chaque semaine pour l’aider à s’ancrer solidement dans la foi. Nous travaillons actuellement à mettre en place des systèmes de soutien assurant que ses frais de scolarité seront payés et que ses besoins sociaux sont rencontrés. Merci de prier pour lui !

Comment se sont déroulés les grands événements en question ?

Nous avons organisé des débats et des conférences sur des sujets tels que :

  • Le concept de paix dans le christianisme et l’islam.
  • Jésus était-il un simple homme, un prophète ou Dieu ?
  • La résurrection est-elle un mythe ou la vérité ?
  • La Bible parle-t-elle du prophète Mahomet ?
  • La Bible ou le Coran : lequel de ces livres est authentique ?

La participation à ces activités a été incroyable. Nous avons réussi à atteindre plus de 800 étudiants par le biais de ces événements. Les auditoriums où ils se tenaient étaient bondés 15 minutes avant le début de l’activité. Nous avons invité des conférenciers chrétiens et musulmans à présenter des exposés, suivis d’une période de questions et réponses à la fin. On pouvait voir la soif de vérité dans les yeux des étudiants réunis pour la circonstance. Le modérateur pour l’un des dialogues (le directeur du département d’enseignement de l’histoire) a dit : « Je n’ai jamais rien vu de pareil au Ghana auparavant. »

Quelle a été la réaction des étudiants à ces événements ?

Un étudiant musulman a partagé ainsi ses pensées :

« Tout cela a élargi mes horizons. Voir ainsi les deux grandes religions présenter leur point de vue sur le concept de paix et sur l’identité de Jésus était plutôt remarquable. Cela a permis aux gens dans l’auditoire de trouver des réponses aux doutes qu’ils entretenaient. »

Les étudiants chrétiens ont commenté cela ainsi ;

« J’étais émerveillé de voir que les étudiants musulmans avaient rempli l’auditorium. Je pense que l’assistance était composée à 80 % de musulmans et 20 % de chrétiens. »

« Cette activité a vraiment ranimé ma passion pour l’évangélisation et j’ai aussi appris des choses qui me permettront de fournir des réponses aux questions de mes amis musulmans. »

« J’ai eu le courage de discuter avec certains musulmans pour la première fois de ma vie. La crainte et les stéréotypes que j’entretenais jusque-là ont complètement disparu. »

Quelle est votre prière pour l’année à venir ?

Nous remercions Dieu pour cette initiative d’évangélisation stratégique et innovatrice sur nos campus. Nous demandons à Dieu que les fruits récoltés lors de cet effort soient durables et qu’ils contribuent à transformer le cœur de nombreux musulmans à l’égard du Seigneur.


Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier du fonds Innovation de l’IFES. Renseignez-vous sur ce projet d’Innovation et faites la demande d’une bourse Innovation, sur le site Internet de l’IFES . Les demandes de subvention pour l’Innovation 2018 sont acceptées jusqu’au jeudi 31 mai.

All Conexión posts