by Rob Bye on Unsplash

Le moindre centimètre carré

Témoignages de salut sur des campus « fermés »

Lors de l’inauguration d’une nouvelle université à Amsterdam en 1880, le politicien hollandais Abraham Kupyer a dit :

« Il n’y a pas un seul centimètre carré, quels que soient les domaines de notre existence humaine, sur lequel le Christ, qui règne sur toute chose, ne réclame pas la souveraineté. »

Il reste encore de nombreux pays dans le monde où l’annonce de l’Évangile et la conversion au christianisme sont illégales. Nous pouvons nous demander quelle chance les étudiants de ces pays auront d’entendre parler un jour du Christ souverain. Pourtant, Jésus règne sur chaque centimètre carré de cette Terre, et il appelle les étudiants à le suivre et à l’annoncer, même dans les endroits les plus improbables. Poursuivez votre lecture pour découvrir ce qui se passe parmi les étudiants d’un pays fermé du Moyen-Orient.

Stupéfaite par Jésus

Dans une salle de bibliothèque vide, dans un café bondé, pendant un tournois de basket-ball, au cours d’une balade dans la nature… les conversations sur le Dieu de la Bible peuvent avoir lieu partout sur les campus. Dieu a suscité des occasions d’atteindre les étudiants d’origine musulmane qui n’avaient encore jamais lu la Bible.

« T., étudiante, était catégorique : elle était certaine de savoir ce qu’était la foi chrétienne, et qu’il y avait de nombreuses similitudes entre sa foi et la nôtre. Elle a donc été stupéfaite lorsqu’elle a découvert « ce qui nous rend vraiment impurs » lors d’une discussion sur Marc 7 : « Alors pour le Dieu de la Bible, ce qui se passe dans notre cœur est plus important que ce que nous faisons à l’extérieur ? Si le problème, c’est notre cœur, qui pourra changer ça ? ! »

Pour des raisons de sécurité, il peut être difficile d’organiser des études bibliques en groupe. Mais les opportunités de rencontrer les étudiants individuellement se sont multipliées : « Alors que nous étudiions la Genèse, nous avons été très encouragés de voir plusieurs étudiants saisir le concept de la sainteté de Dieu et du péché de l’homme. » Les chrétiens ici prient que les portes s’ouvrent pour que ces discussions puissent se poursuivre et que nous puissions parler à du Christ souverain d’autres étudiants.

Le salut au déjeuner

Prendre la décision de suivre Jésus est risqué pour les étudiants de ce pays. Mais étonnamment, plusieurs étudiants ont pris cette décision au cours l’année écoulée. B, étudiante, a entendu l’Évangile pour la première fois il y a deux ans. Bien qu’enthousiaste dans un premier temps, elle a soudain disparu de la circulation. Au bout d’un an et demi, elle a repris contact et a accepté de venir à un congrès chrétien. Le thème du congrès était la grâce de Dieu. Prenons l’histoire en route, le deuxième jour du congrès, pendant une conversation autour de la table avec un chrétien :

« Elle a soudain lancé : ‘Comment je peux savoir que Dieu m’aime ? Depuis quelques temps, j’ai deux boulots à temps partiel, en plus de mes études, alors je n’ai pas beaucoup prié ou lu ma Bible. Je ne sais pas si je suis assez bien pour Dieu.’

Après nous être penchés ensemble sur la réalité de l’extraordinaire grâce de Dieu dans Romains 5.1–11, cette étudiante a décidé de consacrer sa vie à Dieu. Elle a expliqué sa transformation :

‘J’essayais toujours d’être une « bonne » chrétienne, pour que Dieu soit content de moi et qu’il me donne ce que je voulais. Je réalise maintenant que je voulais davantage ces choses que Dieu lui-même. Je n’aimais pas vraiment Dieu pour qui il était. Maintenant que je comprends à quel point il m’aime, je ressens un immense amour pour lui, et j’ai soif de lire ma Bible et d’apprendre à mieux le connaître.’ »

Cette jeune chrétienne est la seule chrétienne connue dans sa ville. Elle a besoin de vos prières.

Plus précieux que tout

Le récent baptême de six étudiants, dont l’un d’origine musulmane, a été un énorme encouragement pour celles et ceux qui ont fidèlement prié et semé ici depuis un certain nombre d’années. C’était également une formidable occasion pour les amis non-chrétiens des étudiants de pouvoir être témoins de leur décision de suivre le Christ souverain. Une fille en particulier a pris conscience de son péché après avoir entendu le témoignage de l’un des étudiants.

« Ils nous ont demandé de prier pour les jeunes chrétiens, pour que leur foi soit fortifiée et qu’ils persévèrent jusqu’au bout. Et de prier pour ceux qui hésitent face au prix à payer pour suivre Jésus, afin qu’ils prennent conscience qu’il est plus précieux que tout. »

Une étape à la fois

Il a été encourageant d’apprendre qu’il y avait de nouveaux disciples sur ces campus, mais aussi de nouveaux faiseurs de disciples. Les étudiants chrétiens ayant obtenu leur diplôme et quitté l’université, ce semestre il a fallu que de nouveaux leaders étudiants prennent la relève. Nous louons Dieu pour la manière dont il a répondu aux prières :

« Il a été tellement encourageant de voir les étudiants franchir une étape à la fois. Au cours des deux derniers mois, cinq de nos étudiants ont eu l’occasion de diriger leur première étude biblique. Nous sommes tellement reconnaissants de voir la rapidité de cette croissance et des fruits. »

Dans une autre université, ils priaient pour qu’un groupe stable se réunisse chaque semaine pour des études bibliques. Dieu a répondu à ces prières avec un étudiant de première année enthousiaste, qui s’est montré très efficace pour inviter d’autres étudiants au cours du dernier semestre. Désormais, un groupe de huit étudiants se réunit régulièrement pour ouvrir la Bible.

À lui

Celui qui est Seigneur et qui règne sur chaque centimètre carré du monde appelle les étudiants à le suivre et à l’annoncer. Continuons à prier que ce nombre augmente au cours de l’année à venir, surtout dans ces universités « fermées », sur lesquelles le Christ souverain réclame encore la souveraineté. »

All Conexión posts